Larmes

Le pluriel lacrymal est antiseptique : il protègera tes yeux, ceux-ci ne me verraient plus.

0.1 millilitre à l’heure, c’est peu mais c’est une production qui se raréfie avec l’âge. On lui prête toute sorte de pouvoirs magiques dans les pays lointains que je ne connais pas.

Les diamants se sont fabriqués avec du carbone sous pressions : avec mes larmes, tu devais obtenir les plus beaux carats, surtout lorsque j’aurai achevé mon œuvre. Tu n’es pas une femme à bijoux mais tu deviendras une femme à larmes.

            Je préfère te donner des larmes que du sperme, de la sueur, de l’urine, de la salive ou du sang. Vois-tu, c’est ce que j’ai de plus rare, malgré toutes mes heures vécues

3 thoughts on “Larmes

  1. Rares ou pas elles sont ce qu’il y a de plus fort et de plus vrai dans mon inconsciente conscience.
    Ells sont là dévalant parfois la courbe de mon visage et souvent se glissent subreptissement hors de leur lit pour laisser une trace salée, qui picotte sur le rebondi de mes joues… Elles se moquent de ce que je voudrais les retenir et je souris à travers elles …

  2. salé sucré
    Il y a du sel dans les larmes et dans la morve qu’on renifle gamin pour goûter la vie qui commence à cogner. Je ne savais pas qu’on devenait gourmand de ces moments-là.
    Continuez, continuez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *