Poils

Anagramme : polis.

Blonds, dorés, discrets, ils perturbent la surface de la peau comme des filets dans le ciel attrapent les papillons.

Ils envahissent mon visage quand je ne le voudrais pas mais ensorcellent bras et jambes comme tu ne le voudrais pas. Par eux la lumière défile ses aiguilles ondulées.

Je n’y comprends rien, ils sont là, toujours là, un peu plus clair quand il fait soleil.

2 thoughts on “Poils

  1. çà peut encore aller
    Imagine le calvaire des bruns aux poils épais ! Nous avons quitté les années 70 et le torse velu à la Travolta ne fait plus recette. Reste le col Mao

  2. Déjà, je lance une enquête sur les poils noirs et fins. Ensuite je convoque Mao: c’est quoi son col matage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *