Ongles

 

 

Terminaisons insensibles, griffes émasculées.

 

Tournevis, grattoir, pelles à poussière.

 

Rien n’est plus agréable que d’entretenir le liseré blanc qui les coiffe, rien n’est plus désagréable que les faire crisser. Une musique est possible, je ne m’en prive pas, il y a même du talent dans mes rythmes. Tu verras, quand ils sont solides, tu peux les frapper contre des surfaces sonores.

 

One thought on “Ongles

  1. onycophage
    Tu nous présente l’ongle comme un objet, mais c’est aussi une friandise ! Alors que les orteils sont plus tranquilles (odeur ou manque de souplesse ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *