Abdomen

Tablette de chocolat par la distribution des muscles, valise diplomatique pour ceux qui prennent l’embonpoint comme une source de rente corporelle.

Ce n’est pas mon ventre qui est plat, c’est l’absence de rondeur qui persiste. Il n’y a pas d’outrepassement abdominal que ce bouclier de chair tout juste martelé par des irrégularités dermiques ou bien tendu sur des lipomes incongrus. Des grains de beauté rythment l’élancement des surfaces glabres et dorées. Il n’y a pas le balancement d’une hypertrophie aqueuse, il n’y a que la sécheresse d’une vie essentielle, prête à se momifier dans le domaine de l’éternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *