Les 5 sens

J’ai questionné mes sens, les 5 sens, et je me suis dit que l’art était un sixième sens. Encore que le pressentiment soit souvent lui-même posé comme un sixième sens. L’art donne du sens aux sens, l’art donne sens à la pensée.

Et puis je me suis dit qu’il ne fallait pas souffrir du vertige, tant le mot sens était polysémique.

Puis-je te donner mon toucher ? je me suis renseigné, j’ai réfléchi : si tu devenais insensible cela serait dû à la disparition du toucher. En effet, si tu perdais l’ouie, ce serait la surdité, la vue, ce serait la cécité, l’odorat, ce serait l’anosmie et le goût, ce serait l’agueusie. Pour le toucher, je n’ai trouvé que l’insensibilité. J’en déduis que ce sens est le premier, le plus important.

Reconnais que les capteurs sensoriels du toucher sont plus répandus que les autres. Tu choisiras ceux que tu veux, il n’y a pas que les mains pour toucher quelque chose, pense à mon ventre, ma poitrine ou mes joues… Les lèvres, la plante des pieds, que sais-je encore ? Il y a tant d’espaces sur mon corps. Des espaces privés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *