Moulages en plâtre: ce que j’ai appris à Pompéi

Je travaille actuellement sur les emballages (de type blister,  barquette ou bouteille…) avec l’idée de dresser une archéologie consumériste, inspirée des moulages en plâtre sur les corps agonisants de Pompéi.

J’avais déjà opéré des moulages en plâtre, entre 1991 et 1993, lors des  ventes publiques (Paris) par  Louis-Xavier Pigeron pour  A-XXI, et en 2000, avec l’opération « Vitrines » de Fougères (Ille-et-Vilaine), dans un magasin d’électroménager.

je les envisage comme un questionnement portant aussi bien sur les formes de nos consommations que sur les sens de nos activités. Un long chemin se déroule à nous depuis la fabrication en séries de haches en bronze, jugées votives ou monétaires, telles qu’on les retrouve par paquets dénommés trésors. Beaucoup d’artistes plasticiens, comme Tony Cragg, Thomas Demand ou bien ceux que l’on attache au Nouveau Réalisme ( Arma, César…) ou au Pop’ art ( Johns…), ont déjà questionné notre rapport à la consommation d’objets mais il me semble que nos productions consuméristes sont synonymes de pensées formelles qui ne s’épuiseront qu’avec l’homme.

Lors des ouvertures d’ateliers (Niort,  fin novembre 2008) un visiteur a attiré mon attention sur un plâtre déformé par le plis de son moule: j’ai gagné un an de réflexion! En effet, contrairement à mes productions antérieures, décalquer la réalité tel que je le pratiquais n’apportait plus rien. Aux alentours de Pompéi, dans le sud italien, j’avais été frappé par les déchets qui jonchaient les bords de routes. Ce sont ces déchets que je dois questionner! Nous connaissons une crise financière qui démontre l’absurdité sociale de notre civilisation mais peut-être que c’est là que se trouve le génie humain. Il me faut travailler dans une perspective historique large. J’y reviendrai.

2 thoughts on “Moulages en plâtre: ce que j’ai appris à Pompéi

  1. Archéopaléoantiquito…
    Mais tu sais qu’tu m’plais toi avec tes projets de plus en plus en lien avec l’histoire ?
    A propos de Pompéi, as-tu lu « Peplum » d’Amélie Nothomb ? C’est un petit livre rigolo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *