jardinage

Jardinage d’hiver Ouverture atelier/ Niort. 2005

C’est le printemps, c’est le moment de faire des dossiers et de sortir les vieux trucs…

Réinstallation de productions antérieures, chose rare dans ma démarche mais justifiée par le contexte : une ouverture d’atelier. L’occasion de réinterroger, encore et encore, des sens qui font œuvre. Plus que jamais, il  faut travailler par écriture, réécriture. La toile est une page douée de toutes les surfaces. Le mot est une transition, juste un instant de pensée donné au regard. On en fait ce qu’on veut, une injure ou un chef d’œuvre, un poème ou une blessure. C’est infini si on n’a pas peur de mourir, c’est académique si on n’a pas de pouvoir sur la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *