Moulages par racines

Le blé succède au plâtre pour habiter mes emballages perdus, ses racines s’incrustent puis moulent les formes aussi bien que le plâtre. Ce fond de bouteille avait conservé assez d’eau pour favoriser la germination des céréales et permettre la réappropriation du réel manufacturé par le végétal. C’est à peu près comme ça que les choses se sont passées pour les architectures envahies pas la jungle, un prêtre a déposé du coton au fond d’un temple ou au sommet d’une pyramide et les oiseaux ont crotté dessus toutes leurs graines digérées.

Je suis observateur de rejets aviaires, j’attends vos remarques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *