Mes chenilles processionnaires au feu

Cette petite vidéo a été tournée en février puis montée en avril 2014; son objectif premier est de faire un parallèle inversé avec l’inquisition… En effet, qui dit procession pense religion, qui dit détruire pense aussi et encore religion. J’ai beau être un artiste pacifique dans l’âme, je suis un contestataire-né: détruire des être vivants dans un but non comestible relève d’une violence contraire à ma morale. Parfois, je m’en sors à l’aide d’esthétisme mais c’est limite. D’une main je brûle un cocon de chenilles, lequel s’éclate mollement; de l’autre je filme la scène avec mon Samsung sans parvenir à cadrer correctement la chose que j’ai provoquée.

Pour signer mon exploit, j’ai trouvé un pseudo tout neuf: Iksère de Torquemada

C’est chaud, c’est chaud!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *