pain dur sur peinture

 

Ma collection de croûtons commence à prendre forme, j’en serais presque fier. La peinture se renouvelle, c’est une nourriture pour l’esprit qui se joue des conventions. Pain dur sur peinture, croûte sur croûte, bas relief sur relief… à nous de jouer pour tenir la route qui nous éloigne du désenchantement.

Si commentaire il y a, il faut que ça boulange. Je suis prêt à organiser un salon de la croûte d’or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *