l’artiste fait ses bagages d’été?

C’est Picasso qui serait d’accord: non seulement je travaille avec une idée vague mais je remplis mon atelier au point de bientôt me mettre dehors. Que puis-je avoir à dire quand tant d’images circulent? Elles forment une matière première riche et plus riche. Réelle et plus réelle: tant d’images et toujours plus d’images. Je module une oeuvre sous forme de carrés 50×50 cm qui ne soient pas images mais matière première. Ca commence par un conflit: si je ne verse pas dans le street art avec mes récupération d’affiches?

En ce qui concerne les pages roses du Figaro, elles sont dans la continuité de la couleur chair que j’ai beaucoup utilisée.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *