Accueil > mappa mundi, fin d’une exploration

mappa mundi, fin d’une exploration

xavier ribot

Adam et Eve chassés du paradis: premiers réfugiés de l’histoire? Premiers migrants?

Masaccio, Michel-Ange et d’autres se sont emparés d’Adam et Eve pour représenter la déroute du couple le plus médiatique de notre culture. Loin de toute mythologie, j’ai envie de croire que le paradis nous accompagne chaque jour… mais nous laisse tomber le lendemain.

En peignant les silhouettes du couple mythique sur des cartes routières, j’ai tenté un lien avec les migrations d’aujourd’hui, il y aurait beaucoup à dire sur les mouvements qui ont marqué l’humanité.

Adam et Eve chassés du paradis (3 couples) , glycéro sur collage de cartes, 167 x 257 cm , 2019

Au départ, Adam et Eve, venant de Masaccio, de Michel-Ange ou Ottavio, sont projetés sur des formats moyens. Je prends soin de faire apparaître le nom de l’artiste qui m’a inspiré. Je pratique une figuration bad painting proche de celle que j’exécutais dans les années 80, une manière de voyager dans ma propre existence, une manière de ne rien oublier des débuts expressionnistes de l’autodidacte.

Ensuite, j’ai associé le couple mythique aux déportations de la Shoah, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. Un seul voyage, l’aller et le retour, pas question de générer un cycle.

Adam et Eve chassés du paradis (4couples), glycéro sur collage de cartes, 157 x 300 cm , 2019

.


L’exposition Sursitaires? , organisée en novembre-décembre 2019 et réalisée en février 2020, traite de la précarité sans savoir qu’une pandémie va surgir en mars. Atelier Clélia Alric, Niort.

une tectonique des plaques

Des cartes routières ont été collées recto-verso sur des panneaux de polystyrène extrudé pour travailler la mobilité des espaces et favoriser la possibilité d’œuvrer par installations scénographiques.

Marguerites 2021, impression jet d’encre (recto) sur collage et peinture acrylique (recto et verso) . Le support est en polystyrène extrudé, conçu pour flotter ou bien dériver selon les installations, Chaque panneau fait 185 x 120 x 3 cm

Tout est fait pour être mobile, c’est de l’auto-migration.

A l’origine de ce diptyque, bâtir une fable, faire de la France une île accueillante pour les migrants arrivés par la mer et inversement, transformer le pays en mer intérieure. Photographies numériques (recto) sur collages (recto et verso), dimensions 160 x 108 x 3 cm chaque panneau, fin 2020.

vers d’autres mondes

Avec les organes sur cartes routières, je pose la question du religieux dans les complexités qui nous sont données à observer.

Le martyre de Samuel Paty relance mon intérêt pour tout ce qui permet de dénoncer les emprises religieuses. En rapprochant la complexité des organes humains à celle des réseaux routiers, je place dos à dos les créateurs tout en interrogeant les motivations divines.

des cailloux pour refaire le monde

expérimenter, cartes en mains

expérimenter le régionalisme

expérimenter la citation

Trois grâces. 180x120x3cm. Peinture glycéro et acrylique/cartes routières/ polystyrène extrudé, 2021. Ce panneau offre (en recto) trois personnages d’origines diverses sur un jeu de cartes françaises: en bleu, Adam d’après Masaccio (1425), en noir une Vénus pudique et en rouge Guili-Guili que j’ai créé en 1983. Quant au verso, on y retrouve le thème de l’île, sans plus de précision.

expérimenter phrase par phrase

expérimenter par le feu

dessiner au chalumeau
France in France ; brûlure, collage, 250 x 252 cm; 2020

la place des sabliers

Entre le 27 juin 1999 avec la manifestation Criard 2 (Concarneau), et le 15-16 octobre 2021 avec le Grand débarras (Compagnie Opus, Niort), j’ai confectionné des sabliers à partir de matériaux éphémères, qu’ils soient d’origine naturelle ou humaine, pour se poser la question du dérèglement climatique. En les distribuant, j’ai voulu partager du temps et une réflexions sur l’usage des déchets.

combinaisons

collage et dessin

Dessins au Blanco (effaceur pour écriture) sur toile et sur mousse expansive, collage, 50x50x6cm, 2007-2020

et jeux de cubes

assemblages de plans de villes (recto), sur collages d’affiches (verso),aimants, cornières, 55x55x55 cm en moyenne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *